Confirmer la suppression?

Du bio pour mon bébé ?

L’arrivée d’un premier enfant est l’occasion pour les jeunes parents de se poser de nouvelles questions : bio ou pas bio, le lait infantile, les petits pots, les couches, le savon ? Pour vous aider à résoudre ce dilemme parental trivial, petit tour d’horizon de ce qui se passe dans les champs, les usines et le corps de votre bébé !

Scandales à la chaîne, des assiettes…

Depuis plusieurs décennies, des scandales éclatent régulièrement dans  l’industrie agroalimentaire : vache folle, lait infantile chinois frelaté, jusqu’aux dernières affaires retentissantes concernant la viande brésilienne avariée, et des biscuits pour bébé d’une célèbre enseigne comportant une substance cancérogène en quantité anormale.

… aux trousses de toilette

Les produits d’hygiène ne sont pas exempts d’enquêtes révélant la présence de molécules chimiques nocives ou indésirables. Des substances toxiques ont été récemment détectées dans nombre de couches proposées sur le marché : résidus de pesticides, dioxines, dérivés du pétrole cancérogènes… Lingettes et lotions remplies d’allergènes, de substances irritantes, d’agents conservateurs suspectés de toxicité ont aussi été démasqués ! Cette liste semble sans fin et même prompte à s’allonger avec d’autres scandales à venir.

La santé prise en otage

Pesticides, insecticides, sont des perturbateurs endocriniens aux effets délétères sur le métabolisme et la santé, affectant notamment, croissance, développement et fertilité. Certains produits toxiques, cancérogènes sont acceptés avec un seuil réglementaire à ne pas dépasser (sic). Des scientifiques dénoncent la rare actualisation des normes et les conséquences méconnues mais inquiétantes de « l’effet cocktail » de diverses substances chimiques qui peuvent interagir. L’invasion des nanoparticules dans tous les secteurs (alimentaire et hygiène notamment) préoccupe aussi les chercheurs.

Avec leur organisme immature et en plein développement, les tout-petits sont particulièrement fragiles, sensibles et réceptifs à ces agents indésirables. De plus les enfants ont une faible capacité de détoxication (élimination naturelle des toxines).

Pourquoi du bio ?

Revendiquer un principe de précaution pour nos bambins est légitime. Ainsi il ne paraît pas déraisonnable d’appliquer la tolérance zéro surtout quand il s’agit d’aliments ou de produits de soin, d’utilisation courante. Cette sécurité, le bio vous l’offre !

Du bio, du biberon jusqu’à l’assiette...

L’allaitement maternel est recommandé mais à un moment se pose la question du choix du lait infantile. Acheter un lait en poudre bio et lors de la diversification alimentaire opter pour des denrées bio, c’est tirer les enseignements des scandales et prémunir son enfant contre des produits dangereux ou, nuance fallacieuse, potentiellement dangereux.

Beaucoup de produits phytosanitaires pénètrent dans les plantes. Laver et éplucher fruits et légumes n’a qu’un faible impact contre les pesticides. Privilégier une alimentation bio est le seul rempart efficace.

Pour obtenir le label  Agriculture Biologique (AB), un aliment doit être composé à 95 % d’ingrédients d’origine agricole produits selon les exigences de l’agriculture biologique définies dans un règlement européen. Les modes de production sont respectueux de l’environnement et du bien-être animal.  On ne peut que souscrire à de tels engagements ! Recourir à une alimentation bio c’est donner à son enfant, des aliments plus sains et sûrs que ceux qui proviennent de l’agriculture traditionnelle pourvoyeuse de produits peu recommandables.

 

Bébé se fait beau en mode bio

En cosmétique, plusieurs labels bio existent. Pour obtenir la certification bio, les industriels doivent respecter un cahier des charges très strict et les contrôles sont réalisés par des organismes indépendants. Depuis le 1er janvier 2017, un nouveau label est apparu à dimension européenne, « cosmos organic », afin d’aider les consommateurs à s’y retrouver devant l’efflorescence des produits et des appellations.

La peau de votre bébé est particulièrement fine et fragile, plus perméable qu’une peau adulte et mérite donc des produits certifiés sans agents toxiques pour sa toilette et pour le change.

Alors enfin convaincus que le bio doit faire partie intégrante de votre vie familiale ? Un conseil, vérifiez étiquettes et labels sans vous laisser abuser par des appellations trompeuses dues à l’imagination sans fin de sociétés plus mercantiles que vertueuses. Dans nos magasins, vous ne trouverez que des produits estampillés bio, à l’origine dûment contrôlée. Vous pouvez donc faire vos emplettes les yeux fermés ou presque !