Confirmer la suppression?

Où trouver des vitamines pour affronter l’hiver ?

Notre organisme souvent malmené par notre mode de vie (stress, pollution, malbouffe, sédentarité…) est mis à rude épreuve en cette période de l’année en raison notamment des pathologies hivernales qui sévissent. Les besoins de notre corps augmentent pour s’acclimater au froid et braver virus, microbes… Pour aborder sans encombre la saison froide, une alimentation riche, diversifiée est souvent suffisante. Connaître les fruits les plus riches en vitamines peut être un sérieux coup de pouce pour passer l’hiver en douceur et en bonne santé !

Les vitamines, des substances essentielles !

Comme l’atteste la racine latine « vita » qui signifie « vie », les vitamines sont indispensables au bon fonctionnement de nos cellules. Ces micro-nutriments, classés en 13 familles selon leur rôle physiologique, régulent notre métabolisme. Les vitamines ne sont pas produites par notre organisme (à de rares exceptions près et ce sous certaines conditions) et doivent donc être apportées par notre alimentation. Les besoins en vitamines varient avec l’âge, le sexe, l’activité exercée… Les carences sont à l’origine de maladies graves et les excès (hypervitaminose) sont également néfastes pour la santé !

L’acérola, un concentré de vitamine C

Appelée aussi la petite cerise des Antilles en raison de sa parfaite ressemblance avec les cerises, ce fruit rouge clair, au goût acidulé est présent dans les forêts sèches d’Amérique du sud et des Antilles. Son exceptionnelle teneur en vitamine C (jusqu’à 40 fois plus que l’orange1) ainsi que sa richesse en vitamines A, B1, B6 et en minéraux lui confèrent un statut de superaliment2. Très sensible à la chaleur, la conservation de ce fruit est malaisée, aussi est-il, la plupart du temps consommé sous forme de jus

Les baies de Goji, « stars » de la médecine traditionnelle chinois

De couleur rouge tirant sur l’orange et de forme ovale, les baies de Goji sont cultivées en Asie depuis les temps anciens pour leurs vertus médicinales. Légèrement sucré, ce « superfruit » tient sa réputation à sa concentration élevée en vitamines A, C, en minéraux et oligoéléments. Vous trouverez diverses présentations : jus, baies séchées, et même poudre à diluer dans de l’eau. Les fruits séchés peuvent être ajoutés comme garniture dans des céréales, yaourts, salades…

Les baies d’argousier ou l’ambroisie des cosmonautes

Les argouses, petits fruits juteux, rouge-orangé, poussent sur un arbuste épineux et présentent un goût acidulé, astringent3. Les baies d’argousier se consomment sous forme de jus, sirop4, extrait, miel, confitures…Le jus d’argousier est très prisé en phytothérapie en raison de sa remarquable concentration en vitamine C (30 fois supérieure à celle de l’orange) et en vitamine E. D’aucuns relatent que le miel d’argousier a longtemps été prescrit aux cosmonautes pour préserver leur condition physique.

L’açaï, une baie au palmarès impressionnant

Originaire du Brésil et cultivé dans de nombreux pays adjacents (Colombie, Vénézuela, Surinam…), l’açaï est considéré comme le fruit comportant la plus grande part de vitamines B1, B2, B3, C et E. Proche de la myrtille par son apparence et sa couleur pourpre tirant sur le violet, son goût en revanche rappelle celui du chocolat. Sa durée de conservation étant extrêmement limitée, les baies d’açaï sont la plupart du temps, transformées en jus de fruits ou mises en conserve.

La nature est prodigue ! Régalez-vous de fruits, de légumes, variez les plaisirs en savourant des baies (choisissez-les labellisées « bio ») qui vous apporteront les vitamines nécessaires pour passer un bel hiver et abstenez-vous ainsi de recourir… à des compléments alimentaires !

Attention la chaleur, l’air et les ultraviolets détruisent la plupart des vitamines

1 Certaines données annoncent même 100 fois supérieure.
2 Aliment ayant une richesse nutritionnelle exceptionnelle.
3 Qui resserre les tissus, sensation d’assèchement dans la bouche.
4 Le sirop d’argousier se prête très bien à une confection maison…