Confirmer la suppression?

Les laits végétaux

Nous vous proposons très souvent des recettes à base de laits végétaux. Quel est l’intérêt d’utiliser ces boissons végétales, comment sont-elles fabriquées et comment peut-on les cuisiner ? Vanessa répond à vos questions !

Les laits végétaux sont des boissons fabriquées à partir de céréales, noix, oléagineux, tubercules ou fruits secs. Leur variété est donc immense, on trouve en effet des laits de soja, châtaigne, noix de coco, quinoa, noisette, chanvre, épeautre, riz, amande… La plupart du temps, le végétal est trempé dans de l’eau, puis ce mélange est chauffé et filtré.

De l’huile, du sel sont souvent ajoutés après cuisson pour améliorer texture et saveur. Une saveur est très douce mais bien représentative du végétal qui a permis à le fabriquer. Ces boissons sont exemptes de caséine de lait, parfois de gluten, mais riches de protéines végétales, minéraux et vitamines. Certains sont également enrichis en minéraux et vitamines. Ce sont des boissons de remplacement idéales pour tous ceux qui doivent ou souhaitent éviter les laitages.

Allergies et intolérances aux laitages animaux

Il faut tout d’abord noter que les allergies au lactose (sucre du lait) sont assez rares. Par contre de nombreuses personnes digèrent et/ ou tolèrent mal le lait pour deux raisons :

- A partir de 3-4 ans, l’enzyme (le lactase) qui sert à digérer le sucre du lait (le lactose), diminue dans le corps. L’ingestion de laitage provoque des désordres intestinaux. Chaque personne a un taux de lactase différent dans le corps.

- La protéine du lait (la caséine) est une grosse protéine que le corps ne peut scinder et qui, à la longue, encrasse l’intestin, puis l’organisme et provoque ce que le Pr Seignalet appelait des maladies d’encrassage.

Des laits pour tous

Les laits végétaux conviennent au plus grand nombre car ils permettent de découvrir de nouvelles saveurs, d’alléger les recettes en graisses saturées animales et de varier les apports en minéraux et vitamines. Si on se réfère à la médecine chinoise, on bénéficie aussi des apports yin ou yang des végétaux dont ils sont issus. Par exemple, l’avoine est une céréale réchauffante, il est intéressant de la consommer en automne et en hiver.

Et en cuisine ?

Pour utiliser les laits végétaux, nul besoin d’être un grand chef, il suffira de remplacer le lait animal d’une recette par un lait végétal qui s’accorde bien avec le plat préparé : un clafoutis d’abricot sera transformé par l’utilisation d’un lait d’amande, une panna cotta à l’ananas sera délicieuse avec un lait de coco, et le chocolat chaud du dimanche après-midi deviendra tout autre avec un lait de noisette.

Chaque lait végétal possède sa saveur propre et une même variété de lait peut avoir un goût différent suivant les marques (le soja est un exemple frappant). Il faut donc tester pour savoir le lait que l’on aime, et la marque que l’on préfère. Il existe des laits végétaux aromatisés (au chocolat, à la vanille, au thé matcha…) et cela peut-être une bonne façon de les découvrir. Certains laits ont des saveurs assez neutres, notamment le lait de riz et s’accorde avec la plupart des plats (salés ou sucrés). Il est bon de noter qu’ils sont tous naturellement doux (légèrement sucrés) et dans un muesli, on perd vite l’habitude de rajouter du sucre.

Bien sûr, il est préférable de varier les laits, pour le plaisir et aussi pour éviter de consommer le même aliment tout le temps (ce qui est vecteur d’allergies alimentaires).

Alors, lait de riz, lait d’amande ou lait de châtaigne, par lequel allez-vous commencer ?