Confirmer la suppression?

Les bienfaits de la cuisine crue

Que ce soit un simple effet de mode ou par réelle conviction, le fait de manger cru est très bon pour la santé. En effet, les protéines animales cuites se digèrent assez mal et fatiguent le système digestif. Quant aux fruits et légumes, une fois cuits, ils contiennent beaucoup moins d’enzymes et de vitamines. Alors pourquoi ne pas profiter des beaux jours pour manger cru, plus propice à ce type de préparation. Suivez le guide!

Quels ingrédients cuisiner ?

Les fruits et légumes crus
Les crudités sont les plus simples à manger et les plus classiques. Je vous conseille des fruits et légumes bio, pour pouvoir garder la peau (et toutes ses vitamines) sans pour autant ingérer des pesticides ! Tous les fruits se dégustent crus, mais pas tous les légumes. Pour cela, il est possible d’utiliser un déshydrateur (qui va sécher les aliments à basse température).

Les viandes, poissons, œufs
Les carpaccios, ceviches et marinades en tout genre feront le régal de vos papilles ! Attention si vous consommez des produits animaliers crus : ils doivent être extra frais.

Les céréales
Ce type d’ingrédients est assez rare dans la cuisine crue, ou quelques rares céréales, comme le sarrasin, qui peuvent être trempées et déshydratées.

Les ingrédients chouchous
La cuisine crue utilisera beaucoup de fruits séchées ou secs, comme les dattes medjool, des oléagineux (noix de cajou, amandes, noisettes...), des graines germées... On retrouve aussi de nombreux super-aliments connus pour leurs richesses en antioxydants ou autres vertus : spiruline, baies de goji, agar-agar, feuilles de nori, chlorella, kelp, maca, caroube, lucuma, graines de chia...

Les bienfaits de l’alimentation crue

La cuisson ne tend qu’à une seule chose : rendre digeste des aliments qui ne le sont pas. Elle dénature les aliments en modifiant leur structure et crée des sous-produits toxiques néfastes à l’organisme. Le courant détox « raw food » souhaite donc supprimer les différents modes de cuisson. Seul le déshydrateur est accepté : il dessèche les aliments à très basse température, généralement 45°C, sans les altérer (les enzymes sont détruites lorsque la température dépasse 47,5°C). Les aliments crus sont riches en vitamines, enzymes, minéraux. A condition de les manger frais bien sûr : une tomate qui traine depuis 2 semaines dans votre frigo aura beaucoup moins de vitamines qu’une tomate fraîchement cueillie !

Les limites de l’alimentation crue

Ce concept met en avant des produits savoureux : un produit cru a du goût sans ajouter beaucoup de matière grasse ou de sel. Du coup, c’est aussi bénéfique pour notre corps ! En revanche, certains aliments ne peuvent pas être consommés crus, comme les lentilles ou autres légumineuses. Et je trouve dommage de s’en priver. Un peu de tout selon les saisons me semble être une bonne alternative !

Découvrez nos recettes de cuisine crue !

Salade de betterave crue râpée au citron
Pudding aux graines de chia, lait de coco et mangue


Le Livre : Le grand livre de la cuisine crue

Originale et créative, réputée bonne pour la santé, tendance, la cuisine crue séduit chefs et particuliers. Retrouvez dans ce livre plus de 200 recettes créatives pour faire le tour des plats emblématiques de la cuisine crue : des crackers aux tartes crues, des smoothies-repas rapides aux menus « dégustation ». Sans oublier un beau chapitre desserts : mignardises, raw cacao, biscuits... Des menus, des index par type de plats et par ingrédients complète ce livre ressource. L’auteur, Christophe Berg, s’est spécialisé depuis quelques années dans la cuisine crue : formation à la MK Académie et pâtissier au restaurant MAKE de Santa-Monica, lancement aux Pays-bas d’un atelier de cuisine 100 % cru.

Le grand livre de la cuisine crue Christophe Berg - Editions La Plage • 29,95 €